pape françois

  • TOP 10 DU BONHEUR

    Le Top 10 du bonheur selon le Pape François...

    ARTICLE du magazine "famille chrétienne"| 31/07/2014 | Par Ary Waldir Ramos DiazShare on facebooShare on twitter

     
    Pape blagueur

    Pape François

    ©Pool-Reuters.jpg

    Le 27 juillet dernier, la revue dominicale argentine Viva du quotidien Clarin a publié une nouvelle interview du pape François, signée du journaliste Pablo Calvo. 

    Lors d'une rencontre qui aura duré pas moins de 77 minutes à la résidence Sainte-Marthe, au milieu d'un groupe d'émigrés argentins en Suède, le 7 Juillet dernier, le Pape a notamment déclaré que le Prix Nobel de la Paix ne l’intéressait pas particulièrement, a exprimé ses préoccupations au sujet des guerres en cours, la protection de la nature et les dangers de ne pas profiter du temps libre pour les relations personnelles et familiales. Il a évoqué les jeunes et la nécessité de les aider à trouver un emploi décent.   

    Le décalogue du ’bien vivre’ selon le Pape François

    -1- Vivre  et laisser vivre, le premier pas vers le bonheur. « Vis et laisses vivre, voilà le premier pas vers la paix et le bonheur ». Dans la vidéo publiée sur le journal Clarín, le Pape explique que les Romains ont un dicton : « Allez et laissez les gens aller de l’avant ».

    -2- Se donner aux autres, pour ne pas laisser le cœur s’endormir. «  Quelqu’un qui s’arrête court le risque de devenir égoïste. Et l’eau stagnante est la première à se corrompre ».  

    -3- Se mouvoir avec humilité, lentement, au milieu des personnes et des situations. Le Pape emploie le terme « stagnant »,  repris d’un classique de la littérature argentine «  Dans Don Segundo Sombra (roman de Ricardo Güiraldes), il y a un passage très beau, quelqu’un qui relit sa vie. Le héros raconte que, jeune, il était  un torrent de montagne qui emportait tout sur son passage; adulte, il était un fleuve qui allait de l’avant;  et devenu vieux, il se sentait en mouvement, avançait, mais lentement, en stagnant. J’utiliserais cette image du poète et romancier Ricardo Güiraldes, ce dernier adjectif, stagnant. La capacité à se mouvoir avec bienveillance et humilité, l’eau stagnante de la vie » a-t-il affirmé  en tournant ses pensées vers les aînés qui « ont cette sagesse, ils sont la mémoire du peuple ».  

    -4- Préserver le temps libre comme « une saine culture du loisir».Le Pape exhorte à profiter de la lecture, de l’art et des jeux avec les enfants. « Le consumérisme nous a amené l’angoisse  de perdre la saine culture du temps libre » fait-il observer.  Aujourd’hui, je confesse peu, mais à Buenos Aires je confessais beaucoup et aux jeunes mères qui venaient, je demandais : « Combien d'enfants avez-vous? Jouez-vous avec vos enfants? » . Une question inattendue, mais je leur disais que jouer avec les enfants est essentiel, la clé d’une culture saine ». C’est difficile pour  les parents qui vont travailler tôt et reviennent parfois quand les enfants sont endormis, mais il faut le faire ».  

    -5- Le dimanche est pour la famille. « L'autre jour, à Campobasso (Italie), je suis allé à une rencontre entre le monde de l'université et le monde du travail, tous réclamaient le dimanche chômé.  Le dimanche, c’est pour la famille ».  

    -6- Aider les jeunes à trouver un emploi décent. « Il faut se montrer créatifs avec cette frange de la population. Faute d’opportunités, ils peuvent tomber dans la drogue. Et le taux de suicide est très élevé chez les jeunes sans travail. L’autre jour, j’ai lu, mais il ne s’agit pas d’une donnée scientifique, qu’il y aurait  75 millions de jeunes de moins de 25 ans en chômage. Cela ne suffit pas de les nourrir: il faut inventer pour eux des cours d’une année pour être plombier, électricien, couturier. La dignité permet de ramener du pain à la maison ».  

    -7- Prendre soin de la création, aimer la Nature. « Nous devons prendre soin de la création et nous ne le faisons pas. C’est un  de nos plus grands  défis ». Apparaît avec insistance la volonté du Pape de transmettre la valeur de l’écologie, probablement le thème de sa prochaine encyclique.

    -8- Oublier rapidement le mal qui affecte la vie. « Le besoin de dire du mal de l’autre trahit une faible estime de soi. Cela veut dire que je me sens tellement mal que, au lieu de me relever, j’abaisse l’autre. Il est sain d’oublier rapidement le négatif ».

    -9- Respecter la pensée de l’autre, sans prosélytisme religieux. “ On peut troubler l’autre par le témoignage, afin que les deux progressent ans ce dialogue. Mais la pire chose est le prosélytisme religieux, qui paralyse: « Je dialogue avec toi pour te convaincre », non. Chacun dialogue depuis son identité. L’Église croît par l’attraction, non par le prosélytisme ».  

    -10- Rechercher la paix est un engagement. Le dernier conseil du Pape est de tout faire pour rechercher la paix face aux conflits armés  qui affectent plusieurs régions du monde. « Nous vivons dans une époque où les guerres sont nombreuses. En Afrique, elles semblent des guerres tribales, mais sont quelque chose de plus. La guerre détruit. Et l’appel à la paix doit être crié. La paix évoque parfois le calme, mais la paix n’est jamais la quiétude, c’est toujours une paix active ».  

    Le Saint-Père a enfin affirmé que sa nomination pour le Prix Nobel de la paix n’est pas à l’ordre du jour, tout en confirmant que « tout le monde doit être engagé dans la question de la paix ». Et d’ajouter à propos du prix : « Je vous dis la vérité. Je n’ai jamais accepté de doctorats et tous ces prix qu’on vous offre, sans pour autant les mépriser. Je n’y pense jamais, et encore moins (il rit)  vais-je  penser à ce que je ferai avec tout cet argent, en toute franchise ». 

    Ary Waldir Ramos Diaz

     

     
  • TENDRESSE

    Chaque geste révèle notre joie ou notre tristesse, notre amour ou notre haine, notre pleine conscience ou notre torpeur.

    Thich Naht Hanh

    tendresse,sagesse,espérance,chanson,bourvil,pape françois

    Parmi les voeux de Nouvel an, j'ai reçu un montage sous forme de petit livre à feuilleter, dont la couverture indiquait:     

    "La tendresse de Dieu se manifeste dans les signes.

    Meilleurs voeux.

    Très Saint Père"

    Chaque page contient une pensée du Pape François. Elles sont toutes emplies d'espérance et de sagesse. À découvrir en cliquant sur l'image ci-dessous:

    tendresse.jpg

    Sous une autre forme, Bourvil exprimait la tendresse dans une chanson dont les paroles n'ont pris aucune ride:

    La tendresse

    Bourvil

     10 La tendresse 1.m4a

     

     

  • JARDIN FLORISSANT

    Voici une dizaine de jours, je rentrais chez moi, après avoir participé à un congrès chez les Focolari, dont le thème central était "l'Amour du frère"...

    Le matin de ce même jour, loin des bruits du monde extérieur, les cardinaux de l’Église catholique avaient commencé leur conclave dans la prière et la méditation pour élire le nouveau successeur de l’apôtre Pierre.

    Moments intenses, programme riche, en cette période de carême qui est un temps de préparation pour la fête de Pâques. 

    IMG_9709.JPG

    Pendant ce temps, dehors, alors que le printemps avait montré timidement le bout de son nez la semaine précédente, l'hiver lui brûlait la politesse en déversant des paquets de neige et en nous replongeant dans des températures atteignant jusqu'à -12°. Brrrr! Vivement que ça cesse! 

    Ainsi va la vie! Nous ne sommes pas les gardiens d'un musée contenant des objets inertes, où tout se déroule comme prévu, mais dans un jardin florissant où ça naît, ça vit, ça grandit, ça meurt, ça ressuscite. Patience, constance, espérance, sont les piliers auxquels s'appuyer pour dépasser la crainte de l'inconnu. Pourtant, notre espoir n’en reste pas moins limité de par notre dimension humaine. L'humilité, la fraternité, le souci des pauvres, sont des remèdes infaillibles pour se décentrer de soi et aller de l'avant. 

    IMG_9702.JPG

    Chaque fois que je me rends à Rotselaar, je suis touchée par tous les petits détails qui sont signes d'amour de l'autre, notamment par la présence de fleurs un peu partout sur les lieux de passage. Dans l'auditoire où nous nous tenions pendant le Congrès, un vase contenant des branches de forsythia bourgeonnant était posé sur l'estrade. Et voici ma conclusion, à l'issue de ces quatre journées (qui coïncidait avec le départ du Conclave):

    Dans le vase posé sur l'estrade de l'auditoire, les branches de forsythia sont entièrement fleuries. Dehors, il neige. Je termine  pourtant ce congrès avec mon jardin intérieur abondamment enrichi d'une variété de fleurs glanées à travers les rencontres faites pendant ces quelques jours. L'hiver a repris les commandes à l'extérieur, mais en moi c'est l'Amour qui a gagné. Je rentre chez moi avec cette certitude que, même lorsque les événements du monde me refroidissent, un feu intérieur d'Amour brûle en moi. Je dois veiller à le garder bien allumé, afin d'inviter tous ceux que je croise à venir s'y réchauffer...

    1361922819597_ORIGINAL.jpgLe lendemain de mon retour à la maison, nous apprenions l'élection du nouveau Pape François. Sa devise, Miserando Atque Eligendo, qu'il avait déjà choisie lorsqu'il était archevêque, montre son intérêt pour le problème de la misère et est encourageante pour l'Église, mais aussi hors Église. Malgré toutes les "pourritures", il peut sortir des fleurs extraordinaires dans le monde!

    Jorge Mario Bergoglio, jusqu'ici archevêque de Buenos Aires, a eu une formation de chimiste avant d'entrer au Séminaire. Avec lui, soyons alchimistes pour Dieu. Une de ses premières interventions publiques a été de demander que l'on prie pour lui. Le premier engagement missionnaire de chacun de nous est en effet la prière. C'est ainsi que l'on prépare la route à l'Évangile, que les cœurs s'ouvrent au mystère de Dieu, et que nous cultivons les fleurs du paradis...