UN "RIEN"QUI CHANGE TOUT

Hier, je me suis rendue à l'Acinapolis avec B., mon petit-fils de 3ans 1/2, qui assistait pour la première fois à une séance de cinéma...
Son enthousiasme pour découvrir cet univers ne m'a pas étonnée, étant donné qu'il raffole des dessins animés. Le choix de ses parents s'est arrêté sur "Les pingouins de Madagascar", et nous sommes partis pour la séance de 17H. Tout était bien réglé, sauf que...
les-pingouins-de-madagascar-bd-volume-1-simple-16877.jpg
Je n'avais pas prévu que notre petit bonhomme serait fortement impressionné par la méduse! L'ayant pris sur mes genoux pour le rassurer, j'ai tenté au mieux de dédramatiser, mais malgré mes efforts, la peur dominait. Pour éviter la crise de panique, j'ai choisi de quitter la salle. 
Toutefois, je craignais que l'enfant imprime ce souvenir désagréable dans sa mémoire et associe définitivement le cinéma avec une expérience négative. Je me suis rendue auprès d'un monsieur qui tenait la permanence au guichet et lui ai exposé le problème, demandant s'il était possible de rejoindre un autre film, même entamé, qui corrigerait un mauvais ressenti.
Il n'y a pas eu besoin d'insister! Avec beaucoup de délicatesse, cette personne a demandé à B. de quoi il avait eu peur, puis a cherché où nous diriger, et nous a conduits vers Paddington, au moment de l'entracte. Passant par les "bonbons", il en a proposé quelques au petit, qui ne s'est évidemment pas fait prier pour accepter... 
100561.jpgNous avons suivi la deuxième partie du film sans difficulté, et c'est avec un petit garçon réjoui que j'allais rentrer à la maison! Toutefois, avant de regagner ma voiture, j'aurais aimé remercier une fois encore notre "sauveur", et lui annoncer que sa démarche était fructueuse, mais je ne l'ai plus revu à notre sortie. Je ne connais pas l'identité de ce monsieur, mais j'ai contacté par courrier une"big-boss" que je connais, qui pourra peut-être le repérer d'après le jour et l'heure et lui transmettre le message.
Mais aussi, je félicitais l'équipe de direction d'encore permettre qu'un esprit humain ait sa place dans leur établissement. Un plus qui ne coûte rien, mais qui change la qualité des relations et est porteur de la meilleure publicité que l'on puisse leur faire. 
Quant à moi, ce sera encore plus volontiers que j'irai à l'Acinapolis... 

Commentaires

  • Votre gentillesse, chère Marie, votre obstination à faire du bien à qui a fait du bien (c'est plus rare qu'on ne croit), ce désir d'enchanter le monde où nous vivons, j'en reste émerveillé, comme autrefois, en passant ici par hasard...

  • Merci Florent! :-)

  • Je me réjouis, Marie, que B. soit sorti heureux de sa première expérience cinématographique. A l'âge de 5 ans, je suis allée pour la première fois au cinéma avec ma grand-mère. Nous sommes arrivés dans le noir ce qui m'a fortement impressionné mais ensuite, ignorant que les sièges étaient rabattables, je me suis assis alors que mon fauteuil était fermé ! Je n'ai pas occupé cette position instable bien longtemps car je me suis retrouvé rapidement à terre quand il s'est ouvert. Expérience qui ne fut pas particulièrement traumatisante mais quand même un peu douloureuse ! Amitiés.

Les commentaires sont fermés.