• MODE VEILLE

    Pendant quelques jours, mon mari et moi avons vécu en mode "veille"...

    Nos activités étaient réduites au minimum, et nous guettions le moindre appel téléphonique. Comme des scouts, nous étions "toujours prêts"! À partir, dès qu'un certain signal nous serait donné...

    Nous attendions la naissance de notre deuxième petit-fils!

    attente,veille,famille,naissance

    Bébé a préféré se laisser bercer dans le sein maternel jusqu'à l'ultime délais et s'est royalement manifesté à la dernière heure du jour prédit. Tout était parfait, mais les Papilou et Mamilou que nous sommes étaient impatients de découvrir ce petit bonhomme Langue tirée.

    Comme activité en cette période-là, je synchronisais le tricot (un pull pour un de mes fils, encore à terminer), l'écoute musicale (sur Qobuz Player), et le scrabble sur FB (auquel je suis devenue accro depuis lors). Cet agréable mélange me distrayait pendant que les aiguilles de l'horloge nous rapprochaient de plus en plus de l'événement  attendu Rigolant

    Pendant ce mode "veille" j'ai aussi plongé dans une méditation qui m'a introduite dans l'Avent, qui débutera seulement dimanche...

    À l'heure où la vitesse nous dirige, où les médias nous dispersent, où la guerre des intérêts génère des conflits parfois sanglants, l'Avent frappe à notre porte. Discrète, elle vient comme une grâce proposer son aide pour que nous résistions aux nuisances quotidiennes. Elle nous parle à voix basse. Nous l'entendrons en prenant distance avec l'extérieur pour nous mettre en mode veille intérieure.

    Petite graine fragile qui demande asile dans le creux du coeur de chacun, Jésus espère notre "oui". Un "oui" sincèrement désirant, donné par amour en réponse à son humble "veux-tu de moi?". À Noël, il apparaîtra sous la forme d'un bébé insignifiant, mais combien scintillant pour les yeux qui le regarderont bien..

     attente,veille,famille,naissance

     

  • ÉCLOSION

    Chez nous, la fin octobre a été marquée par l'arrivée de "Babilou N°2"... 

    Couleurs tendres sur palette d'automne,

    Fleur de soleil dans une nature qui s'endort,

    Air de printemps qui ignore le mauvais temps,

     171_naissanceNature2.jpg 

    Impossible de rester insensible devant ce petit être qui s'ouvre tout confiant à la vie! J'ignore ce qu'il deviendra, mais je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour contribuer à son épanouissement!

    Un Bébé qui naît, c'est un petit ange qui vient du Paradis,

    Comme une fleur, il s'offre au monde, fragile et fort en même temps,

    Un Bébé qui naît, c'est...

    Cliquer ->   Tellement beau 

  • L'HONNEUR DE VIVRE

    Voici un texte superbe, qui mérité d'être lu, mastiqué, partagé et surtout appliqué... 

    ob_702baa7c00d2c278e4d35874da8f0761_citation-napoleon-hill.JPG

    Que dire à un jeune de vingt ans ?

    Quand on a connu tout et le contraire de tout, quand on a beaucoup vécu et qu’on est au soir de sa vie, on est tenté de ne rien lui dire, sachant qu’à chaque génération suffit sa peine, sachant aussi que la recherche, le doute, les remises en cause font partie de la noblesse de l’existence.

    Pourtant, je ne veux pas me dérober, et à ce jeune interlocuteur, je répondrai ceci, en me souvenant de ce qu’écrivait un auteur contemporain :

    « Il ne faut pas s’installer dans sa vérité et vouloir l’asséner comme une certitude, mais savoir l’offrir en tremblant comme un mystère ».

    À mon jeune interlocuteur, je dirai donc que nous vivons une période difficile où les bases de ce qu’on appelait la Morale et qu’on appelle aujourd’hui l’Ethique, sont remises constamment en cause, en particulier dans les domaines du don de la vie, de la manipulation de la vie, de l’interruption de la vie.

    Dans ces domaines, de terribles questions nous attendent dans les décennies à venir. Oui, nous vivons une période difficile où l’individualisme systématique, le profit à n’importe quel prix, le matérialisme, l’emportent sur les forces de l’esprit.

    Oui, nous vivons une période difficile où il est toujours question de droit et jamais de devoir et où la responsabilité qui est l’once de tout destin, tend à être occultée.

    Mais je dirai à mon jeune interlocuteur que malgré tout cela, il faut croire à la grandeur de l’aventure humaine. Il faut savoir, jusqu’au dernier jour, jusqu’à la dernière heure, rouler son propre rocher. La vie est un combat le métier d’homme est un rude métier. Ceux qui vivent sont ceux qui se battent.

    Il faut savoir que rien n’est sûr, que rien n’est facile, que rien n’est donné, que rien n’est gratuit.

    Tout se conquiert, tout se mérite. Si rien n’est sacrifié, rien n’est obtenu.

    Je dirai à mon jeune interlocuteur que pour ma très modeste part, je crois que la vie est un don de Dieu et qu’il faut savoir découvrir au-delà de ce qui apparaît comme l’absurdité du monde, une signification à notre existence.

    Je lui dirai qu’il faut savoir trouver à travers les difficultés et les épreuves, cette générosité, cette noblesse, cette miraculeuse et mystérieuse beauté éparse à travers le monde, qu’il faut savoir découvrir ces étoiles, qui nous guident où nous sommes plongés au plus profond de la nuit et le tremblement sacré des choses invisibles.

    Je lui dirai que tout homme est une exception, qu’il a sa propre dignité et qu’il faut savoir respecter cette dignité.

    Je lui dirai qu’envers et contre tous il faut croire à son pays et en son avenir.

    Enfin, je lui dirai que de toutes les vertus, la plus importante, parce qu’elle est la motrice de toutes les autres et qu’elle est nécessaire à l’exercice des autres, de toutes les vertus, la plus importante me paraît être le courage, les courages, et surtout celui dont on ne parle pas et qui consiste à être fidèle à ses rêves de jeunesse.

    Et pratiquer ce courage, ces courages, c’est peut-être cela

     « L’Honneur de Vivre »

    Hélie de Saint Marc

    =============================================

    Quand on désespère, des hommes, de soi-même, il faut retrouver l’odorat capable de capter le parfum de l'espérance...

  • NOUVEAUX TEMPS :-)

     

    Comique, certainement. Excessif aussi. Quoique! Il y a beaucoup de vrai là -dessous.  Et ca devient pathétique...

    12865492.jpg 

    Une fille s’adresse à son père :
     
    -Papa, il faut que je te dise que je suis amoureuse.
    Avec Sébastien, nous nous sommes rencontrés sur Meetic,
    puis sommes devenus amis sur Facebook.
    Nous avons eu des discussions sur WhatsApp
    et il m’a fait sa déclaration sur Skype.
    Et maintenant, j’ai besoin de ta bénédiction.
    -Ma chérie, un conseil :
    mariez-vous sur Twitter,
    achetez vos enfants sur eBay,
    recevez-les sur Gmail et,
    après quelques années,
    si tu es fatiguée de ton mari,
    mets-le sur Kijiji...
     
  • TU DORS, TU VIENS, TU VAS...

    Le 02 Novembre est le jour choisi par l'Église pour fêter les Morts...

    Pas besoin d'emprunter une tête d'enterrement, il s'agit d'une fête joyeuse qui rappelle que le peuple des Baptisés c'est "sur la terre et au ciel". En célébrant les Morts, l'Église encourage à maintenir l'unité, la communion, entre les vivants et les morts. C'est une démarche d'espérance placée dans la certitude qu'il y a une Vie après la vie, ce qui donne du sens à notre passage sur terre. Le Ciel éternise tout ce que nous vivons, et comment nous le vivons, ici-bas et ...

    M.CarEme008.jpg