• DÉPÊCHONS-NOUS

    Quelques jours se sont écoulés depuis mon dernier billet. À peine une semaine...

    Ça aura suffi pour qu'un ami proche meure, et que le lendemin de son enterrement, nous apprenions le cancer d'un autre! Beaucoup de réflexions se bousculent en moi, mais je n'ai guère le goût de les exprimer. J'ai juste envie de partager une pensée de Christiane Singer:

    "Notre devoir le plus impérieux est peut-être de ne jamais lâcher le fil de la Merveille".
      
    27518_119480541402011_9313_n.jpg

    Ne soyons pas certains d'avoir le temps! La vie devrait être un chemin d'Amour. Bien qu'il soit plus risqué de naître que de mourir, il est humainement plus pénible de voir quelqu'un quitter cette terre que d'accueillir un nouveau-né. Pourtant, le véritable échec est de laisser partir définitivement quelqu'un sans lui avoir bien fait sentir qu'on l'aimait. Nous aimons toujours trop peu, et continuellement trop tard. 

    podcast

    Dépêchons-nous d'aimer

    Leny Escudéro
     Dépêchons-nous d'aimer les gens, ils s'en vont si vite... 





  • TÉLÉ-VISITE...

    Les blagues ont pour but de faire sourire, mais souvent à aussi faire réfléchir...

     

    Interrogation.jpg

    En voici une, transmise par un médecin qui l'estimait, semble-t-il,"assez réaliste". 

    - Bonjour ! C'est la réception ? J'aimerais parler avec quelqu'un à propos d'un patient qui se trouve chez vous. J'aurais souhaité connaître son état de santé, savoir s'il va mieux ou si son problème s'est aggravé.  

    - Quel est le nom du patient ?  
    - Il s'appelle Jean Dupont et il est à la chambre 302. 
    - Un instant je vous prie, je vous passe l'infirmière. 
    Après une longue attente : 
    - Bonjour, ici Françoise, l'infirmière de service. Que puis-je pour vous ? 
    - J'aimerais connaître l'état du patient Jean Dupont de la chambre 302. 
    - Un instant je vais essayer de trouver le médecin de garde. 
    Après une plus longue attente : 
    - Ici Le Dr. Jean, le médecin de garde ; je vous écoute. 
    - Bonjour Docteur, je voudrais savoir quel est l'état de Monsieur Jean Dupont, qui se trouve chez vous depuis 3 semaines à la chambre 302. 
    - Un instant, je vais consulter le dossier du patient. 
    Après encore une autre attente : 
    - Huuuummm, le voici : Il a bien mangé aujourd'hui, sa pression artérielle et son pouls sont stables, il réagit bien aux médicaments prescrits. Et normalement on va lui enlever le monitoring cardiaque demain. Si tout continue comme ça encore 48 heures, son médecin signera sa sortie d'ici le week-end. 
    - Aaahhh ! Ce sont des nouvelles merveilleuses ! Je suis fou de  joie. Merci. 
    - Par votre façon de parler je suppose que vous devez être quelqu'un de très proche, certainement de la famille ?

    - Non, Monsieur ! Je suis Jean Dupont moi-même. Et je vous appelle du 302 ! Tout le monde entre et sort ici de ma chambre. Et personne ne me dit rien... Je voulais juste savoir comment je me porte! Merci bien !

    A votre santé !

    Jean-Marc Dupuis

    teleconsultation-©-Yanik-Chauvin-Fotolia.com_.jpg

    Cette blague n'est heureusement qu'une caricature, mais il y a de quoi se poser des questions, à l'heure où les téléconsultations prennent du terrain...

     

     

     

     

  • GRANDS-PARENTS

    Quelques réflexions suaves de petits-enfants, interrogés sur les grands-parents...

    Quand on va se promener avec eux ils ralentissent toujours pour nous montrer des feuilles mortes ou des chenilles.  

    Ils nous montrent des fleurs, nous parlent de leurs couleurs et nous demandent de ne pas marcher sur des choses qui craquent, mais ils ne disent pas "Dépêche-toi.''  

    On peut leur demander des questions comme: 'Pourquoi Dieu n'est pas marié?' ou "Pourquoi les chiens courent après les chats ?" 

    Lorsqu'ils nous lisent des livres, ils ne sautent pas des lignes. Et si on leur demande de nous relire la même histoire, ils ne disent rien.   

    IMAGE0~111.GIF

    Il est prématuré de savoir ce qu'exprimera plus tard Ba au sujet de son Papilou et de sa Mamilou. Ce qui est certain, c'est qu'il nous fait "fondre" de bonheur! Il est petit, mais a réussi un exploit de taille: Guy, qui n'aime pas les déplacements, se découvre des ailes pour rouler les 83 kms qui nous séparent de chez Gi et Va, (parents de Ba), et a pris congé aujourd'hui pour y rester plus longtemps. Quant à moi, je me rebranche "Bébé" et prépare mentalement de futures activités à partager avec notre petit bonhomme. Bref, nous voici gagas, et nous assumons pleinement ce statut, sans honte ni envie de changer Sourire...

  • HARMONIE

    Cette année, les chrétiens vivront en priant plus spécialement pour l'unité au cours de la semaine du 18 (aujourd'hui) au 25 janvier. L'arc-en-ciel d'hier est un exemple intéressant...

    unité.png

    L'unité, c'est une question de bon mélange de couleurs. De même que l’arc-en-ciel, la vie est composée de diverses couleurs. Nous avons les uns et les autres des façons différentes de nous exprimer.

     « Connais-toi toi-même ! », disait Socrate. L'unité avec les autres est impossible si on n'a pas la connaissance de soi, qui conduit à l'harmonie intérieure qui rend libre. On se connaît soi-même si on trouve Dieu en soi, et si on se trouve en Dieu. On acquiert alors une telle unité personnelle, un arc-en ciel si bien tracé, que la communion avec la diversité des autres est rassurante, parce qu'on reconnaît en eux la présence d'un "Dieu-Un". 

    L’Épiphanie, fête de lumière, a rappelé dernièrement que la beauté lumineuse de Dieu devient visible sur cette terre à travers notre corps. Donc le mien! Et celui de chacun! Suis-je un lieu d'Épiphanie? Quelle expérience fais-je de moi-même, s’il est vrai que ce soit possible? De quel oeil vois-je mes frères et mes sœurs, si je crois qu’en eux c’est le visage de Dieu qui rayonne pour moi?

    podcast

    Devenir l'oeuvre de Dieu

    Dominique Alexandre

    La vocation des chrétiens est de donner à voir le Père de tendresse, de rayonner de son Amour, malgré leurs faiblesses, leurs limites, leurs défauts et leurs étroitesses. C’est sur la terre, en pleine humanité, que l’Église, corps du Christ, est appelée à accomplir sa mission salvatrice, et que doit se manifester son unité essentielle. "Afin que le monde croie" (Jn 17, 21) que le Christ est le Sauveur donné aux hommes par Dieu.

    L'âme de toute créature porte gravée en elle-même l'image et la ressemblance de Dieu (Gn 1, 26)

    Parce qu’il y a en toute personne beaucoup plus que ce qu'elle ne paraît, l'unité est déjà présente, divine, mais ensevelie sous notre humanité, tristement et à la fois richement, divisée... 

      

  • SEPT COULEURS, UNE LUMIÈRE

    La vie en société est contraignante, chacun peut en témoigner, et il arrive qu'on ne sache plus où donner de la tête et comment choisir ce qui est prioritaire...

    Au cœur de nos multiples activités, il est parfois bien difficile de trouver un équilibre, tant avec soi-même que dans les rapports avec les autres, avec la nature et avec Dieu. Chez les Focolari, on essaye de vivre selon l’harmonie de l’arc-en-ciel. Quel peut être le lien entre un phénomène physique et la recherche d’une vie équilibrée? 

     wwwwallcatecom41.jpg

    La beauté de la lumière qui apparaît dans l’arc-en-ciel ressemble un petit peu à ce que nous vivons. Notre vie est un paradoxe permanent. Vivre c’est être régulièrement écartelé entre des exigences contradictoires. Le seul commandement qui ne connaisse pas de paradoxe est celui de l'amour. Entre Terre et Ciel, l’arc-en-ciel est le fruit de la rencontre entre la pluie et le soleil. L’union de ces deux contraires se manifeste de manière si fugace qu'à peine en voit-on le résultat qu'il disparaît l'instant d'après. Il est là, bien réel, mais on ne peut pas s'en saisir pour le garder et le conserver. C'est visible et pourtant immatériel. Comme la vie, suspendue sans arrêt entre la naissance et la mort, entre soi-même et les autres, entre le désir et la satisfaction, entre le déjà là et le pas encore là. 

    L’arc-en-ciel représente l’accord entre les sept couleurs qui constituent la lumière. On y retrouve une certaine analogie avec l'amour. Chiara Lubich écrivait en 1968 :"L’amour est lumière, il est comme un rai de lumière. Quand cette lumière rencontre une goutte d’eau, elle se déploie en sept couleurs, magnifique arc-en-ciel. Ce sont des couleurs de lumière, qui à leur tour se déploient en nuances infinies"À travers un prisme ou à travers une goutte d’eau, l'apparence de la couleur change selon la couleur dans laquelle elle se réfracte, mais il s’agit toujours de la lumière. De même, l’amour se reflète en différents aspects qui sont toujours l’amour. 

    Lorsqu'un rayon de lumière se décompose, il en résulte une multitude de couleurs faisant toutes partie intégrante de la lumière. À sa source, l'amour est universel et n'a pas de forme. Les couleurs de l'arc-en-ciel paraissent bien distinctes et séparées, mais au-delà de la couche atmosphérique, il y a la lumière, seule et unique. Du temps que nous nous attachons à l'une ou l'autre de ses couleurs, nous sommes dans l'impossibilité de rencontrer la lumière.

     d85y1jhx.jpg

    L'amour doit fleurir impérativement à l'intérieur de soi pour ensuite se déployer. D'où l'importance de chercher à vivre toutes les couleurs dans une plus grande harmonie. C'est une habitude qui s’acquiert au fil du temps. Cette pratique devient comme une seconde nature, et lorsque nous sentons qu'une couleur devient plus pâle, que nous ne lui donnons pas toute la place qui lui revient, nous cherchons à la renforcer. Il est bien entendu que l'on est rarement inspiré de la même manière par chaque couleur. Il n'empêche que le fait de regarder la vie sous l’aspect des sept couleurs en accordant la même valeur à chacune, ça aide à garder un meilleur équilibre.



     

     


     


  • BONNE VOLONTÉ

    Pendant le temps de Noël, une lumière m'a été apportée par la douceur de Dieu, à travers l'enfant Jésus venu éclairer les ombres de ma vie. 

    "Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté"...
    Nombreux sont ceux qui entonnent ce chant angélique pendant la période de Noël, sans trop se demander ce qu'il signifie. Ce n'est sans doute pas pour rien qu'on le chante dans les églises. Dans le gloria actuel, on dit: "Paix aux hommes qu'il (Dieu) aime". 
     

    5f5a0d5686d88df2e2e683168aa7c125.jpg

    "Hommes de bonne volonté". L'expression est souvent utilisée dans le langage courant. Comment la définir? Hommes aux aguets, prêts à se mettre en route pour aller là où il faut et quand il le faut. Et plus précisément, chrétiennement? Le mystère de Noël manifeste la «bonne volonté de Dieu», ce don d'Amour déposé gratuitement entre nos mains pour que, en faisant l’expérience, nous vivions désormais vraiment disponibles, donc libres de nos envies, cherchant à plaire à Dieu au quotidien, d'être des hommes de bonne volonté, des artisans de paix. 

     Hommes de bonne volonté! Ainsi sont les mages, fêtés il y a une semaine. Ils sont emplis de désir, en quête, dans l'histoire du salut. Recevant une révélation, secrètement accordés à l'intime de leur être, ils partent à la recherche du vrai visage de Dieu et de l'Amour. 

    Comme eux, après avoir été auprès de l'Enfant de la Crèche, il convient de lui offrir non plus des présents extérieurs, mais plutôt celui, intérieur, de l'hospitalité du cœur, de la disponibilité à se laisser transformer par lui, en qui Dieu qui se fait tout à tous. 

     

    podcast

     Paix Sur la Terre aux Hommes de Bonne Volonté

     Jean-Paul Saint-Jean et la Maitrise de Montreuil

     Il n'y aura la paix sur la terre que lorsque régnera la volonté de vivre entre hommes de bonne volonté.

    Pour parvenir à cette dimension, je demande la force de ne conserver aucun ressentiment, même juste, de ne nourrir volontairement aucune pensée hostile contre personne, et plus précisément envers la seule qui pose problème actuellement dans ma vie, toujours dans le cadre de la succession après le décès de papa... 


     


     

     

  • COMMENT AGIR?

    La version flamande de "Agir en chrétien dans sa vie et dans le monde", le dernier livre de Mgr Léonard, Archevêque de Malines-Bruxelles et Primat de Belgique, a été présentée jeudi dernier à Malines..

    livre-Agir-en-chretien-9782873565091.jpgUn ouvrage épais de seulement 117 pages, dont l'objectif est de "Montrer qu’une morale attentive à la loi naturelle, soit laïque ou catholique, embrasse toutes les dimensions de l’existence. Car la vie morale est dynamisée par la recherche inlassable du bonheur et habitée par l’espérance", mais qui suscite déjà des débats passionnés. Dimanche dernier, lors de l'émission "Controverse" de RTL, la vice-première ministre, Laurette Onkelinx, voyant dans les propos du Prélat "une provocation contre la démocratie", a déclaré que "les catholiques belges mériteraient d'avoir un autre représentant" que Mgr Léonard".

    Sur le fond du débat, j'approuve la démarche de l'Archevêque, qui considère que la religion doit davantage rayonner dans la sphère publique et qu'elle a pleine légitimité à prendre part au dialogue démocratique, étant entendu que ce dernier se fonde sur la raison et la recherche du bien commun, et non sur quelque argument d'autorité ou confessionnel. Ceci rejoint absolument le message tenu par le mouvement des Focolari: Porter Jésus dans le monde à travers les différents milieux de vie.

    Pour Mgr Léonard, il existe des lois supérieures à celles que votent les hommes. «Sans le sens d'une transcendance, le danger nous guette d'une démocratie arrogante, estimant qu'un vote suffit à fonder le droit.». Il ne prétend pas devenir un politicien, mais joue son rôle d'homme de Dieu, ayant l'outrecuidance d'apporter un éclairage qui n'est autre que celui de la Foi chrétienne. Il ne s’en prend pas au Parlement, mais invite les chrétiens à y exprimer leurs convictionsUne minorité de personnes "vraiment chrétiennes" suffit pour enrichir le débat politique et l'encourager à être réellement démocratique, évitant les passions ou la seule lutte des intérêts.

    Il n'a donc jamais été question de porter atteinte aux rouages de la démocratie ou d'interférer avec les compétences de l'État, mais d'insuffler un autre vent que celui du "politiquement correct" qui tend à s'imposer actuellement. La vice-première-ministre devrait l'admettre sans sourciller puisque la Franc-Maçonnerie, à laquelle elle appartient, est largement infiltrée dans la politique belge, ainsi que dans le milieu judiciaire, l'administration, l'enseignement, les médias, le monde industriel.Par contre, il me semble que Madame Onkelinx soit très mal placée pour se mêler des besoins des Chrétiens. À moins que... Aurait-elle eu des révélations "surnaturelles"? Ressent-elle une vocation tardive de grande prêtresse? A-t-elle un problème avec l'autorité? Toujours est-il que si elle veut jouer à la prof de morale, libre à elle de donner des leçons à ses "frères trois points", mais qu'elle s'en abstienne pour le(s) représentant(s) de(s) Église(s)! Pour le reste, elle a du pain sur la planche: exercer ses fonctions politiques "en âme et conscience" en évitant le côté "caviar" que l'on reproche souvent à juste titre aux élus de son parti, en voyant leur train de vie. Quant à définir qui méritent les catholiques, nous trouverons bien la réponse sans elle. Avec l'aide de Dieu!



     









  • ESPÉRANCE

     L'Épiphanie est la fête de la confiance et de l’amour présent au creux de nos vies.
    Où est le roi des juifs qui vient de naître ?
    (dans Mth, 2:1-12)

    Parvenus à la crèche, les mages découvrent un petit enfant, pareil à tous les enfants. Le Roi des juifs qu'ils cherchaient, ce n'est que ça!?! 

    Ils éprouvèrent une très grande joie (dans Mth, 2:1-12)

    La joie ressentie par les mages n'est pas une simple émotion déclenchée par la frimousse d’un joli poupon. Il s’agit de la joie surnaturelle qui jaillit du coeur du croyant. Une joie profonde, intense, qui vient de la foi, de l’espérance et de la charité. Une joie qui illumine l’esprit et qui réconforte le coeur. 

     

    La foi fait confiance à des signes très humbles

    L'histoire des mages rappelle que dans la vie de tout humain, il y a une quête d'infini. Des hommes, des femmes, des enfants, se posent des questions sur Dieu et sur le sens de leur vie. Nous le comprenons à la lumière de la foi, à travers la tendresse de Dieu, en suivant le Christ qui oriente nos coeurs. 


    Les étoiles brillent pour tout le monde 

    Le pape Jean Paul II disait: "Ce n’est qu’en contemplant l’insondable beauté du destin final de l’humanité, la vie éternelle dans le paradis, que la multitude des joies et des douleurs quotidiennes, peuvent être adéquatement expliquées, en rendant les hommes capables d’accueillir les défis de la vie avec la confiance qui naît de la foi et de l’espérance"(prononcé le14 septembre 2004).

    Les rois mages nous encouragent à vivre dans la foi, même dans les moments difficiles et obscurs..








  • GOÛT DE L'ÉTONNEMENT

    L'enfance rime avec innocence, mais elle est surtout la promesse d'une nature humaine dont l'achèvement est sans cesse à conquérir...

    C'est ce que Noël vient de me redire!

    creche18.jpg

    L'achèvement est le lot de tout être, qui naît inachevé. Est-on pour autant tenu de sortir de l'insouciance, de la spontanéité, de la générosité, de la confiance, qui caractérisent le tout petit qui n'est pas encore déformé par la vie, pour entrer dans du plus en plus "sérieux", et dans la spéculation? Pour quitter l'innocence originelle et entrer dans "la maturité", on opte facilement dans ce que l'on prend pour une indépendance, qui ouvre la porte à beaucoup de désillusions et conduit à de l'enfermement!

    Dieu est la Lumière du monde qui vient apaiser nos ténèbres intérieurs. À Noël, il est venu éclairer notre vie en nous informant sur la Vie. Il s'est fait enfant pour nous appeller à le devenir, ou à le redevenir, par choix. Il nous invite à le suivre.

    Je ne me lasse pas de rester "yeux dans les yeux" avec Ba, mon petit-fils de six mois. Ses yeux me fascinent, parce qu'ils sont beaux, mais surtout parce qu'ils sont perçants jusqu'à parvenir à m'effleurer l'âme. Dans sa toute innocence, son regard fait le lien entre le ciel et la terre. Nous tenons des conversations muettes, tout un inexprimable par des mots qui contient un peu du Mystère de l'Au-Delà. 

    IMG_8600.jpg

    Le regard insistant de Ba sur tout ce qui brille correspond à cette soif instinctive que nous avons de capter la lumière, au sens propre, et combien plus encore figuré. Par besoin de voir, pour interroger, découvrir, recevoir, communiquer. Or, en grandissant, on perd la spontanéité de se laisser surprendre par l'éclat de ce qui nous est donné naturellement, de s'en saisir avec plaisir, sans chercher systématiquement du toujours plus "flashant" dans l'artificiel. Par la suite, il est bien compliqué de retrouver une nouvelle innocence, consciente, libérée, vierge de tout contenu, qui permet de recueillir les précieuses gouttes de lumière de Vie qui ruissellent autour de soi. Pour savoir les regarder à nouveau, il faut un regard neuf!

    Il n'y a pas d'âge pour contempler la beauté. Il faut simplement retrouver le goût de l'étonnement, ainsi que savent si bien le faire les enfants.   

    "Un homme qui a fini de s'émerveiller a pratiquement cesé de vivre", disait Albert Einstein (1879-1955).



     

  • TRÊVE, PAS GRÈVE

    Trêve des confiseurs n'est pas à confondre avec grève...

    L’expression « trêve des confiseurs » est utilisée pour décrire la trêve hivernale, et plus précisément entre Noël et Nouvel An. Elle s'applique prioritairement sur le plan politique ou sportif, mais par extension dans la plupart des domaines également. Cette pause permet de s'adonner à une activité gourmande, celle de se délecter avec sérénité des gâteries réservées à cette période de fêtes. 

    Chez nous, après le four, c'est le gaufrier qui a été sollicité ces jours-ci. On peut même dire qu'il n'a pas chômé. À peine les cougnous étaient-ils engloutis qu'est venu le tour des petites galettes à la cannelle et à la cassonade, et des galettes "normales". Pas question de déroger à cette tradition, sauf cas de force majeure, qui serait à mon avis soumis à un sévère arbitrage de la part des consommateurs habituels avant d'être approuvé!

    IMG_8609.JPG

    Tandis que les activités des divers secteurs reprennent leur rythme, je continue la distribution des petits paquets. Quelques personnes attendent encore le leur en salivant Langue tirée

    J'accours...Clin d'œil