• CADEAUX D'AMOUR

     

    Tout ce que j'ai déjà dit à propos du mariage de Gi et Va. manquerait beaucoup de sens si je ne soulignais d'où est venu le succès de cette journée...

    Sur leur faire-part, Va et Gi avaient repris une phrase de Mozart: "Je mets ensemble les notes qui s'aiment". Quoi d'étonnant pour une prof de français et religion ayant fréquenté assidûment les beaux-arts, épousant un prof de musique doublé d'instit?

    24702
    Gi apporte sa dernière touche à la chorale...

    Les deux principaux protagonistes de l’histoire se sont évidemment particulièrement investis dans les préparatifs du 22 août...

    6448_1220818961146_1249083836_639150_4578141_n

     Branchages, assemblage, brelage. On suit la "guide"...


    Pliage, découpe, imagination, et l'art de Va...

    6448_1220819081149_1249083836_639153_2258832_n

    Pliage, découpe, imagination, et l'art de Va...
    6448_1220819041148_1249083836_639152_6558795_n
    Plaisir des yeux et de la table font bon ménage...

    6448_1220820001172_1249083836_639170_6981930_n

    Mais encore… De nombreux talents sont venus renforcer l’énergie du duo. Mû par un formidable élan d'amitié, l'événement du jeune couple est devenu un projet important pour chaque personne qui y a apporté sa contribution. Tous s'y sont investis afin que ça soit le plus beau possible. 

    5520_122686389924_729709924_2223698_2160845_n

    Retour en arrière...

    Lorsque nous avons appris la décision du mariage, les parents de Va, Guy et moi, nous sommes rencontrés afin de nous entendre quant à la participation aux frais. Nous avons de suite été d’accord sur une même somme, suffisante pour organiser une belle fête, dont l’éclat dépendrait du choix de nos enfants, qui disposaient du budget en toute liberté. Connaissant la quantité de personnes qu’ils voudraient associer à leur bonheur, ils n’avaient absolument pas de quoi faire des folies !

    Mieux que pierre par pierre, le 22 août s’est consrtuit personne par personne, nombreuses et talentueuses, venues prêter gracieusement leur aide pour la messe (J’en profite pour glisser un erratum : Gi me fait remarquer que le Pater était à quatre voix, et non à deux), ainsi que pour tout le déroulement de la journée. La liste serait trop longue à énumérer. Je citerai seulement le service traiteur, assuré par le parrain de Gi, cuisinier réputé dans le namurois, qui offrait sa main -d’œuvre (et il s’est surpassé, ce qui n’est pas peu dire) et  procurait les marchandises au prix coûtant !!!

    "Je mets ensemble les notes qui s'aiment".

    Dans mon message, je m'adressais à Gi et Va en ces termes : (...) Plus l’œuvre est harmonieuse, plus aussi son contenu à interpréter est inépuisable, mais votre musique ne donnera sa pleine résonnance que lorsque les notes s’envoleront de par l’humanité pour l’embellir. Les notes qui s’aiment font vibrer la vie, se sèment et s’essaiment (...).

    Je citais aussi : Le poète choisit, élit, dans la masse du monde, ce qu'il lui faut préserver, chanter, sauver, et qui s'accorde à son chant (Edouard Glissant- Extrait de L'Art poétique)

    Choisir, adapter, composer des textes, inventer ou redécouvrir des gestes : quand on parvient à rassembler les divers éléments en un tout harmonieux et équilibré, ils entrent dans un processus qui aboutit à une célébration. Voilà le secret qui a permis de donner une dimension "simple, naturelle, de grande classe", selon l'avis général, à un événement qui devait à la base être modeste. Je le dis sans vantardise, puisque le mérite de ce que je considère comme un véritable chef-d'oeuvre revient aux cadeaux d'amour de toute une collectivité. Je suppose que vous comprendrez que cet élan de communion humaine a largement contribué à me combler de joie. Joie immense, de laquelle je ressens encore les effets aujourd'hui...

     

     

  • BALADE INSOLITE

    Il n'est pas habituel que je fasse le "copier-coller" complet d'un article. Cette fois je déroge, parce que j'en connais plus d'un qui déplorent souvent que leur belle région soit méconnue. Ils feront des bonds de joie en découvrant ce texte élogieux, qui met bien la Lorraine à l'honneur...

    LORRAINE


    Qui n'a jamais rêvé de s'offrir un grand frisson ? En Lorraine c'est, semble-t-il, le lot quotidien. Entre sensations fortes et curiosités architecturales, entre énigmes lancinantes et constructions étonnantes, la région se visite au rythme des exclamations et nous rappelle qu'en termes de balade, rien ne vaut la surprise.


    Atypique la Lorraine ? C'est certainement sa position, au centre de l'Europe, qui lui a permis de bénéficier d'une histoire haute en couleur, que sa situation frontalière a largement favorisée. De ce passé tumultueux, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Moselle et les Vosges ont hérité de traditions et de spécificités qui confèrent à la région un caractère atypique. Quelle autre province de France préfère Saint-Nicolas au Père Noël et décore les arbres durant la période de Pâques ? Centrale et excentrique, visitons donc cette curieuse Lorraine qui, à coup sûr, nous réserve bien d'autres surprises…


    Etape 1

    Partir à l'aventure dans le nord-est de la Lorraine.

    Au départ d'Amnéville, risquez-vous jusqu'à la frontière alsacienne et explorez ces bien étranges installations qui peuplent la région... L'aventure commence entre Metz et Thionville où, une fois n'est pas coutume, il est même possible de faire du ski en plein été ! Sans montagne et sous un soleil à 30 degrés, il vous sera aisé de redécouvrir les joies de la neige et de la glisse. Cela se passe à Amnéville, sur la plus grande piste indoor du monde. Avec près de 620 mètres de pistes et sur une largeur de 90 mètres, ce sont 90 mètres de dénivelé qui s'ouvrent devant vous. Alternant différents types de pentes, la piste accueille tous les amoureux de la glisse et permet aux lugeurs comme aux snowboarders de retrouver toutes les sensations et les plaisirs des sports d'hiver.

    Snowhall piste de ski indoor, centre thermal et touristique, 57363 Amnéville - Renseignements : 03.87.15.15.15 - http://www.snowhall.fr/

    Quittons les pistes et revenons un peu sur terre, ou plus précisément sous terre pour découvrir la plus impressionnante citadelle de la région. Dominant le village de Bitche, elle fut initialement construite sous la direction de Vauban en 1683 sur un éperon rocheux comportant déjà les vestiges d'un château. Cependant, les multiples batailles qui opposèrent la France tantôt à la Prusse, tantôt à l'Allemagne endommagèrent le monument qui, toutefois, bénéficia de nombreuses restaurations. Il n'en demeure pas moins que la citadelle de Bitche, chef-d'oeuvre architectural, surprend le visiteur par son imposante présence.

    Citadelle de Bitche - Renseignements : 03.87.96.18.82 - http://www.citadelle-bitche.com/site/

    Véritable ville souterraine, l'édifice abritait une étable, un hôpital, une boulangerie, une cuisine ainsi que de nombreuses pièces permettant aux habitants de trouver refuge. Aujourd'hui transformée en musée, la gigantesque construction a su conserver son impressionnante et majestueuse dignité.
    Monter sur un bateau n'a rien d'original. Prendre un ascenseur encore moins. Les Lorrains l'ont compris et ont pensé à nous. Qu'en est-il en effet de l'ascenseur à bateaux ? Plus rares et moins connus, ces ouvrages permettent à tous types d'embarcations aquatiques de passer d'un plan d'eau à un autre lorsque ces derniers ne disposent pas du même niveau. Jusque-là, rien de bien extraordinaire. Oui, mais il se trouve que l'ascenseur à bateaux de Saint-Louis-Arzviller est assez étonnant. Construit sur un plan incliné, il est le seul ascenseur à bateaux d'Europe à fonctionner de manière transversale ! Un mécanisme aussi ingénieux que surprenant dont le principe nécessite de plus amples explications. Alors, puisque l'empirisme est de rigueur, rien ne vaudra une petite excursion à bord d'une péniche qui empruntera l'ascenseur !

    Ascenseur à bateaux de Saint-Louis-Arzviller, route du plan incliné, 57820 Saint-Louis-Arzviller - Renseignements : 03.87.25.30.69


    Etape 2

    Entre rêve et réalité, la Lorraine ne semble pas savoir sur quel pied danser. Quittez la Moselle pour les Vosges et allez de surprise en surprise...

    Maurice Pottecher voulait faire du théâtre et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il a réussi son coup ! Né en 1867 dans les Vosges, il commence très tôt à écrire des textes et des pièces qui ne remportent pas de succès auprès de la critique. Aussi, loin de se décourager, Maurice Pottecher entreprend de créer son propre théâtre. Famille et amis en guise de troupe et villageois pour public, ses premières pièces remportent un franc succès. Si bien, qu'au bout de quelques années, des charpentiers édifient, au pied d'une colline, une immense salle de théâtre tout en bois et pouvant accueillir jusqu'à 1.000 spectateurs. Classé monument historique depuis 1975, l'édifice possède une particularité. Le fond de scène est constitué de deux panneaux coulissants qui, lors de chaque représentation, s'ouvrent sur la forêt vosgienne. Un décor on ne peut plus authentique comme pour rappeler cette maxime, certes un peu surannée mais qui, face à un tel spectacle, frappe comme une évidence : "Le théâtre, c'est la vie."

    Théâtre du peuple Maurice Pottecher, BP3, 88540 Bussang - Renseignements : 03.29.61.62.47 - http://www.theatredupeuple.com/site.html

    C'est à la fois original, esthétique, surprenant, futuriste et artistique et le tout sur une île. Il s'agit du Museumotel, un endroit au concept novateur qui se compose de neuf bungalows-bulles magnifiquement agencés. Véritables petits musées du design, chaque bungalow bénéficie d'une décoration personnalisée qui fera pâlir d'envie les nostalgiques des seventies. Leur contour arrondi ainsi que leur structure en béton armé ont été conçus par l'architecte Pascal Haüsermann. Insolites et artistiques, ces "oeufs" s'insèrent, dans la plus parfaite harmonie, au paysage insulaire, lui-même savamment aménagé. Outre un jardin très fleuri, des sculptures contemporaines et une bambouseraie participent à la beauté du lieu. Entre culture et nature, la nuit au Museumotel est à ne manquer sous aucun prétexte !

    Museumotel L'Utopie, île Haüsermann, 88110 Râon-l'Etape - Renseignements : 03.29.50.48.81 - http://www.museumotel.com/

    Bien reposés, il est temps de repartir vers les sensations fortes. Après l'ascenseur à bateau, il aurait été inimaginable de ne pas vous proposer d'autres moments intenses. Cette fois, il s'agit d'un voyage en avion. Mais, puisque dans la région, les bateaux s'envolent, à l'inverse, les avions restent à terre ! Excentrique Lorraine qui promet un voyage étonnant, le temps d'une nuit, à bord d'un biréacteur. Installée dans la campagne vosgienne, la caravelle a été aménagée en loft dans lequel toute la famille peut s'installer pour dormir sans craindre que des turbulences ne viennent agiter leur sommeil. A proximité de l'engin, une immense pyramide de verre, à hauteur d'arbre, vous offre également la possibilité de passer la nuit encore plus près des étoiles.

    La Ferme aventure, 15 côte de Hardémont, 88240 La Chapelle-aux-Bois - Renseignements : 03.29.30.11.79 - http://www.la-ferme-aventure.fr/accueil.html


    Etape 3

    Remontons doucement vers Bar-le-Duc, pour découvrir en chemin une gastronomie qui saura satisfaire toutes les envies...

    Plus raffinés et plus atypiques que la fameuse quiche lorraine, certains mets régionaux méritent de surprendre vos papilles. C'est le cas du Saint-Epvre, un petit gâteau typiquement lorrain du nom de la basilique de Nancy. A base de crème au beurre et de macaron, il doit sa création au pâtissier Xavier Dalisson qui, en l'honneur de l'anniversaire de la consécration de la basilique par le pape Pie IX, inventa cette gourmandise. Léger et délicat, le Saint-Epvre est un produit rare et mystérieux.

    Pâtisserie Saint-Epvre, Jean-François Adam, 3 place Saint-Epvre, 54000 Nancy - Renseignements : 03.83.32.04.69 - http://patisseriestepvre.com/

    Les secrets de sa fabrication n'ont jamais dépassé les murs de la pâtisserie de la place Saint-Epvre qui depuis 1895 en possède l'exclusivité.
    L'occasion n'est pas donnée à tout le monde de pouvoir manger dans un château du XIe siècle. Pourtant, à six kilomètres de Prény, l'ancienne capitale de la Lorraine, le château de Jaulny est dorénavant reconverti en chambres d'hôtes. L'édifice, rare témoin de l'époque médiévale de la région, aurait, selon la légende, accueilli Jeanne d'Arc. Afin d'éviter les quiproquos, il convient de préciser que cette jeune femme, en réalité prénommée Jeanne des Armoises ne doit sa notoriété qu'à un énorme mensonge. Ainsi, quelque temps après la disparition de l'illustre pucelle, Jeanne des Armoises se serait présentée comme étant la véritable Jeanne d'Arc. Une imposture qui dura tout de même quatre années. Mais, outre cette rocambolesque anecdote, le château de Jaulny offre un merveilleux témoignage de l'architecture du Moyen Age. Une découverte qu'il vous sera donné d'apprécier à sa juste valeur, devant un savoureux dîner dans la salle aux portraits.

    Château de Jaulny, 4 rue du Château, 54470 Jaulny - Renseignements : 03.83.81.93.04 - http://chateaudejaulny.free.fr/

    Dernière curiosité pour un voyage qui n'en a pas manqué. Un caviar rouge au goût légèrement acidulé et largement fruité, est-ce possible ? Drôle de poisson que celui qui fournit de si étranges oeufs… Et s'il ne s'agissait pas d'un poisson, mais plutôt d'un arbuste ? Effectivement, le caviar de Bar est une spécialité de Bar-le-Duc dont l'ingrédient principal s'appelle groseille. Mais, ce qui pourrait être une banale confiture mérite son appellation. Car, à Bar-le-Duc, chaque groseille bénéficie d'une minutieuse inspection avant d'être patiemment épépinée à la plume d'oie, ce depuis 1344. Une tradition unique au monde qui confère à Bar-le-Duc sa notoriété de capitale de l'or rouge.

    Caviar de Bar-le-Duc, Maison Dutriez, 35 rue de l'Etoile à Bar-le-Duc - Renseignements : 03.29.79.06.81 - http://www.groseille.com/


    Elodie Gabillard pour Evene.fr - Août 2009

  • EN GOTHIQUE

    Les jours se suivent, les mariages aussi, et ne se ressemblent pas..

    Un clic sur la photo donne accès à une vidéo qui permettra de comprendre. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Personnellement, je suis plus convaincue par le style de samedi dernier...

     

    482898

  • POURQUOI?

    Une amie m'a envoyé un message circulaire empli de POURQUOI ?
    Il m'a semblé stupide dans l'ensemble, mais j'ai parfois souri, tellement certaines questions sont tirées par les cheveux! En fin de compte, je préfère les "Comment", ceux qui permettent de sortir des "Pourquoi"...

    On n'a pas souvent l'occasion,
    en ces temps agités, de se poser les vraies questions. Et pourtant... 

    images-1
    POURQUOI tu peux avoir une 
    pizza à ta maison plus vite
    qu'une ambulance ?

    POURQUOI il y a un
    stationnement pour handicapés en face des patinoires ?

    POURQUOI les gens commandent
    un double cheeseburger, des grosses frites et un coca... light? 

    POURQUOI nous achetons des 
    saucisses à hot dog en paquet de 10 et des pains à hot dog en paquet de 8 ?

    Par ailleurs, ne t'es-tu 
    jamais demandé..

    POURQUOI Les femmes ne
    peuvent pas se mettre du mascara la bouche fermée?

    POURQUOI le mot 'abréviation'
    est si long ?

    POURQUOI pour arrêter Windows
    on doit cliquer sur Démarrer ?

    POURQUOI le jus de citron est
    fait de saveurs artificielles et le liquide vaisselle est fait de vrais citrons ? 

    POURQUOI il n'y a pas de
    nourriture pour chat à saveur de souris ?

    POURQUOI ils stérilisent l'
    aiguille qui sert à l'euthanasie ?

    Tu connais ces boîtes noires 
    indestructibles dans les avions...

    POURQUOI est-ce qu'ils ne
    fabriquent pas l'avion au complet dans ce matériau ? Si voler est si sécuritaire, POURQUOI l'aéroport s'appelle le 'terminal' ? 

    Et toujours...
    POURQUOI est-ce qu'on appuie
    plus fort sur les touches de la télécommande quand les piles sont presque à plat ?

    POURQUOI est-ce qu'on lave
    nos serviettes de bain ; est-ce qu'on n'est
    pas sensés être propres quand 
    on s'essuie avec ?

    POURQUOI les pilotes 
    kamikazes portent-ils un casque? 

    Questions cruciales : 
    Quand on étrangle un 
    Schtroumpf, il devient de quelle couleur ?

    Comment les panneaux ' 
    DÉFENSE DE MARCHER SUR LA PELOUSE ' arrivent-ils
    au milieu de celles-ci 

    Quand l'homme a découvert que
    la vache donnait du lait, que cherchait-il exactement à faire à ce moment-là ?

    Si un mot dans le 
    dictionnaire est mal écrit, comment s'en apercevra-t-on ?

    POURQUOI ce couillon de Noé n'
    a-t-il pas écrasé les deux moustiques ? 

    Est-ce que les ouvriers de
    chez Lipton ont aussi une pause café ? 

    POURQUOI les moutons ne
    rétrécissent pas quand il pleut ?

    POURQUOI 'séparés' s'écrit-il   
    en un mot, alors que 'tous ensemble' s'écrit en deux mots séparés ? 

    Je veux acheter un boomerang
    neuf : comment puis-je me débarrasser de
    l'ancien ?

    POURQUOI Les établissements
    ouverts 24 heures sur 24 ont-ils des
    serrures et des verrous ? 


  • BELLE JOURNÉE

     

     


    Tous les échos à propos de la journée de samedi sont unanimes: messe, lieu, réception, qualité des mets, ambiance, ont ravi tout le monde.

    25195

    Pas la moindre faille, ni d'incident à déplorer. Le témoignage qui suit résume fidèlement l'avis général: 

    (...) j'ai passé une superbe journée samedi, tout était parfait :

    Une messe parfaitement préparée où l'on sentait un engagement de la part des jeunes mariés.
    Tout était propice à vivre un moment intense de joie, de paix et de foi ( musique et chants splendides).

    En plus , "Nos deux jeunes tourtereaux" étaient très beaux, et les parents aussi d'ailleurs !

    La réception était géniale, très chaleureuse dans un cadre magnifique où il a fait bon de se retrouver  et de partager un peu de temps avec connaissances et amis,( un peu perdus de vue.)

    Bref, un mariage "très classe",  sans aucun snobisme. (...)

    Je ne ferai aucun autre commentaire, et vous quitte en vous laissant quelques photos. Mais je n'ai pas fini de parler de cet événement pour autant...


    24967

     

    25051

    25071


    25161

     

    25197

    5520_122684754924_729709924_2223636_6702948_n


    5520_122684974924_729709924_2223640_3862056_n

    6448_1220828601387_1249083836_639184_562816_s


    25549

    6448_1220819241153_1249083836_639157_6429029_s


    25619

    25639

  • MESSE DU MARIAGE

    La messe de mariage de Gi et Va a été célébrée dans la petite église romane St Nicolas (XII ème siècle) du village de Strée-lez-Huy...

    La préparation de cette messe a été particulièrement soignée par les jeunes mariés, en étroite collaboration avec le célébrant, aumônier du mouvement FSE dans lequel nos deux "loups" se sont connus. Au-delà des 200 places assises dans l'église, toutes occupées, une centaine de personnes sont restées debout, si bien que les derniers arrivés, obligés de rester carrément dehors, ont malheureusement fait demi -tour...

    Vous aurez plus de chance, et pourrez nous accompagner un instant en quelques vues (volontairement triées par discrétion pour les personnes désirant rester dans l'ombre) en faisant un clic sur la photo :->

    3855751700_9af60b2a4e

     

    Après un retentissant "Trumpet voluntary" de G.F. Haendel pendant l'entrée du cortège nuptial, Gi et Va ont prononcé un court mot de bienvenue, suivi par l'accueil du prêtre, qui nous a introduits sans tarder dans la messe proprement dite, (concélébrée et servie par des amis religieux de l'Abbaye de leffe), dont le registre était en partie puisé dans la messe de Saint Boniface. Les textes choisis étaient: Lettre aux Hé, 13:1-6, pour la première lecture, et l'Évangile était: Matt, 6:25-34,.

    L'homélie était de bon ton, sans morale ni trop de légèreté, sûrement dans l'esprit des rencontres fréquentes préparatoires au mariage. La célébration du mariage s'est déroulée après la récitation du symbole des apôtres et une invocation à l'Esprit. Pendant le dialogue initial, l'échange des consentements, la bénédiction et la remise des anneaux, la chorale a chanté "Laudate dominum...", et la signature des registres a été accompagnée par le prélude de la 1ère suite pour violoncelle seul, de J.-S. Bach, (Je me suis revue des année en arrière, lorsque Gi. préparait ce morceau en vue de son examen Clin d'oeil) que vous entendrez en cliquant sur la photo: ->

    25167

    Puis vint la prière des époux, suivie par la prière universelle, (qui s'adressait au Seigneur, sans discours, ni témoignage de vie, ouf!), avec le refrain: "In manus tua, Pater...", chanté entre chaque intention.

    Un "Esurientes implevit" de A. Vivaldi a été chanté pendant l'offertoire. Superbe!

    Le Pater le plus connu, celui de N. Rimsky Korsakov, a été chanté à quatre voix. Si beau qu'un ami (pourtant exigeant sur la qualité) en a eu les larmes aux yeux!

    Pendant la communion, une sonate op. 2 N° 11 en ré mineur, de B. Marcello a été jouée à la flûte et violoncelle, puis "Grave", de F.S. Bach, au violoncelle seul. Recherches infructueuses pour trouver l'enregistrement de ces deux morceaux Déçu.

    L'action de grâce a été la prière de St François, louvetisme explique, (Seigneur, dans le silence de ce jour naissant...) , suivie du chant: "Je vous salue Marie" de J.B. Du Jonchay (bredouille dans mes investigations aussi!). Au bout de presque deux heures, la bénédiction finale a signalé le départ, et l'assemblée a vidé les lieux avec le chant "Oh! Happy day".

    À part de rares enfants, personne n'a trouvé le temps long. Sans doute est-ce dû à la bonne répartition des moments de prière, de chants, de musique, de silences, au respect de la liturgie ( un ami liturgiste et puriste en la matière me l'a confirmé!), à la mine souriante du prêtre pour célébrer, mais aussi à une parfaite synchronisation entre tous les intervenants. La majorité des participants étaient des pratiquants, habitués aux chants, aux diverses réponses, à la gestuelle et aux déplacements. Si bien que ce qui aurait pu devenir foire est resté très recueilli, et en très grande communion. Croyant ou pas, je pense que chacun s'y est senti à sa place, grâce à une évidente esthétique et une harmonie qui lui ont permis de s'intérioriser dans sa propre dimension. Au point que par la suite, des connaissances non coutumières de l'église m'ont dit, et ce avec enthousiasme, avoir beaucoup apprécié cette messe. D'autres personnes, pratiquantes, ont eu le sentiment d'avoir été à une "vraie messe" de mariage!

    Le miracle de l'Amour, sous le signe duquel toute cette journée s'est construite, a une fois de plus fait ses preuves. Ce sera le sujet d'un prochain billet explicatif. Mais je parlerai d'abord des festivités ...

     

     


  • MERCI!

    Avant d'entrer plus loin dans le récit de la journée de samedi, je voudrais aujourd'hui remercier tous ceux qui ont senti utile de partager avec moi le mariage de Gi et Va., parce qu'ils ont compris que cet événement était important à mes yeux.

    25579

    À travers vos gestes et vos messages divers, via ce blog, par mail, par téléphone ou SMS, ou encore sur Facebook, je vous ai sentis tout proches et cette amitié m'a été droit au coeur. Mille fois merci à vous, qui, par vos encouragements, avez contribué, et ainsi participé, soyez-en sûrs, à ce qui fut une complète réussite.

    Demain, j'entrerai davantage dans le vif du sujet..

  • PARTANCE

    Gi. quitte la maison, et mes sentiments se mélangent...

    partir

    La journée de samedi a été superbe à tous points de vue. Aucune ombre au tableau, lequel a été plus parfait que ce que j'avais osé espérer! Je vous en parlerai bientôt. Hier, nous avons prolongé le charme de la veille entre amis et famille élargie. Gi. et Va. sont venus nous rejoindre, et sont repartis en fin de journée. Nos amis repartent aujourd'hui, et pour Guy et moi va recommencer la vie à deux, que nous ne connaissions plus depuis environ 34 ans.

    Ce moment, que je désirais depuis longtemps, parce que dans le bon ordre des choses, me soulage et me peine à la fois. Je suis contente de ne plus subir les remarques de Gi., de ne plus supporter certains commenaires, qui montraient qu'il avait besoin de régner sur son fief, et que sa place n'était plus d'être chez nous. Par contre, l'idée de ne plus entendre ses vocalises (percutantes, elles indiquent qu'il se douche Clin d'oeil),  le son de son violoncelle, ses pointes d' humour..., m'attriste. Mais je suis heureuse pardessus tout de le voir marié à une fille merveilleuse, épatante, que Guy et moi aimons et apprécions énormément.

    Chacun chez soi, sans plus de confusion! Nous ne perdons pas un fils, mais nous gagnons une fille. Ils seront désormais parmi nos visiteurs préférés. Tout est mieux ainsi...


  • MESSAGE

    Le texte qui suit n'a rien de confidentiel, puisqu'il était déstiné au livre d'or du mariage de Gi et Va...  

    Sans titre1

    Le poète choisit, élit, dans la masse du monde, ce qu'il lui faut préserver, chanter, sauver, et qui s'accorde à son chant.

    (Edouard Glissant- Extrait de L'Art poétique)

     

    Gi. et Va.,

     

    Vous voici devant la première page d’une partition, celle que votre duo va composer ensemble, et qui se jouera à quatre mains. Vides sont les pages, et vides sont vos mains ! Relisant la phrase de votre faire-part : « Je mets ensemble les notes qui s’aiment » (Mozart), je suppose que vous avez conscience que chaque note est pleine de sens. Plus l’œuvre est harmonieuse, plus aussi son contenu à interpréter est inépuisable, mais votre musique ne donnera sa pleine résonnance que lorsque les notes s’envoleront de par l’humanité pour l’embellir. Les notes qui s’aiment font vibrer la vie, se sèment et s’essaiment. Pour que votre « O Happy Day » d’aujourd’hui demeure un authentique hymne à la joie permanent, faites grandir l’amour qui est en vous, ne vous arrêtez pas, fredonnez-le, psalmodiez-le entre vous, puis, allant crescendo, chantez –le fortissimo, fenêtres ouvertes sur le monde! Le conjugal s’épuise quand il est tourné sur soi-même et qu’il n’intègre pas le don, le débordement que constitue toute fécondité, dont l’enfant naturel n’est que la face la plus visible. Toute procréation de l'homme vient de Dieu. En choisissant de vous unir devant Lui, vous êtes appelés à faire circuler la Vie pour dire la beauté de l’homme créé et sauvé par Lui. Votre manière de vivre sera manifestation ou occultation de Dieu, vous pourrez exprimer sa beauté ou la cacher.

    En apprenant votre mariage, la plupart des gens m’annoncent déjà des petits-enfants. Mieux qu’attendre quelque chose de vous, je vous espère d’une espérance qui dépasse tout, puisqu’elle vous prévisualise dans l’épanouissement de l’Amour qui est en vous. Demeurez dans le contentement quotidien d’être unis, en rendant présente la présence de l’autre pour ce qu’elle est, dans l’émerveillement de sa richesse et de sa beauté, comme une fugue de Bach que l’on peut écouter et écouter, indéfiniment, sans jamais se lasser. Quelle que soit la forme sous laquelle ça se concrétisera, je ne doute pas que pas que le fruit de votre « Oui » l’un à l’autre au quotidien fasse de votre couple un sacrement d’Amour…

     Je conclus en déposant votre destinée dans les mains du Père, afin qu’il vous offre votre plus précieux cadeau nuptial en vous introduisant jour après jour dans le mystère de son Amour.

     

    Maman, Crocki,

    Marie,

    qui vous aime tout simplement « de son mieux »,

    (...)

     

     

     

  • OH! HAPPY DAY

    Le grand jour est arrivé! Vous connaîtrez des détails dans les jours prochains...

    Si tout se passe aussi bien que durant les préparatifs, ce sera un succès. Bien sûr, la messe, au cours de laquelle il y aura l'échange des promesses et la bénédiction des alliances, inaugurera les réjouissances. La chorale et les musiciens qui interviendront nous réservent de beaux moments, du niveau dépassant l'amateurisme, selon ce que j'ai entendu pendant la répétition de mardi dernier à la maison. Évidemment, Gi, en connaisseur, a choisi ses gens, et même préparés, en ce qui concerne le chant Clin d'oeil


    24678

    "Oh Happy day" sera le point final...


     

     

    Oh Happy day

    Oh happy day
    (Oh happy day)
    Oh happy day 
    (Oh happy day)
    When Jesus washed
    Oh when he washed
    When Jesus washed
    He washed the sins away

    Oh happy day
    (Oh happy day)
    Oh happy day
    (Oh happy day)


    He taugh me how to watch
    Fight and pray
    Fight and pray
    And leave rejoicing
    Ev'ry day tous les jours
    Ev'ry day

    Oh happy day
    (Oh happy day)
    Oh happy day
    (Oh happy day)

    Oh happy day
    (Oh happy day)
    Oh happy day
    (Oh happy day)

    When Jesus washed
    Oh when he washed
    When Jesus washed

    He washed the sins away

    Oh happy day
    (Oh happy day)
    Oh happy day
    (Oh happy day)

    He taugh me how to watch
    Fight and pray
    Fight and pray
    And live rejoicing
    Ev'ry day
    Ev'ry day

    Oh happy day
    (Oh happy day)
    Oh happy day
    (Oh happy day)