PLUS DE TRÊVE!

joyeusesfêtes

Hier, le volume de travail a été pareil à celui des périodes normales. Ce phénomène est assez récent. Il remonte à pas plus de cinq ans. Auparavant, il y avait un ralentissement marqué du rythme entre Noël et Nouvel An.
Ceci montre la banalisation des fêtes, à tel point que les gens ne changent plus guère leurs habitudes.

Pour moi, l'ambiance n'est pourtant pas pareille.
Sur la route déjà, où la circulation est fluide, ce qui me donne l'impression de partir en balade.
À la clinique ensuite, où je formule mes meilleurs voeux à ceux que je croise. Par mon entrain, je tâche de donner un ton particulier, de façon à exprimer ce que je vis intérieurement. Et ça marche!

Plutôt que de me lamenter sur ce qui n'est plus, je choisis de participer à transmettre ce qui peut être.
Les petits rus forment les grandes rivières. Les fêtes vivront vraiment et conserveront le sens que l'on choisira de perpétuer...

Que la vraie fête soit, celle qui éloigne pendant un petit temps des soucis du quotidien...

Les commentaires sont fermés.

La "Vivencia" est la vie en train de se vivre. La vivance représente plus que la simple expérience d'un phénomène...