COUGNOUS

Le cougnou est une sorte de brioche améliorée, en forme de bonhomme avec une tête à chaque extrémité du corps, surmontée d'un petit Jésus en pâte à sucre ou en massepain.

cougnous

Dans mon enfance, c’était ma grand-mère maternelle qui les confectionnait et en faisait la distribution à toute la famille. Le jour de Noël, chacun mangeait ainsi du même cougnou.
Mon plaisir était d’aller voir « Bobonne » s’activer aux préparatifs et à la fabrication. Dans ma tête, je conserve encore présentes les odeurs, les mains qui pétrissent, la cuisson qui enfume la cuisine…

C’est ainsi que je me suis mise à la pâte il y a quelques années, pour transmettre ces plaisirs à mes fils. Et ça a réussi! Dorénavant, s’il n’y avait pas ce rituel auquel je les ai habitués, il manquerait quelque chose pour eux à Noël.
Plusieurs variantes existent, quant aux proportions et la marche à suivre. Comme promis il y a deux ou trois jours, je vous propose et vous explique ma façon de faire, qui n’est donc pas exhaustive.


Ingrédients.
- 500 g de farine
- 40 g de levure fraîche
- 5g de sel
- 20 cl de lait tiède
- 100 g beurre
- 125 g sucre fin
- 2 œufs + 1 jaune d'œuf
- 200 g raisins secs 200 g sucre perlé

Préparation.valves_cougnoux120
- Dans un grand plat, tamiser la farine et y réaliser une fontaine.
- Délayer la levure dans la moitié de lait tiède.
- Verser la levure délayée et le lait au milieu de la fontaine .
- Placer le sel et le sucre sur le pourtour de la fontaine.
- Mélanger petit à petit la farine à la levure .
- Pétrir manuellement (je le fais au moins pendant 5 minutes) en ajoutant progressivement le reste du lait tiède, jusqu'à obtention d'une boule de pâte lisse et élastique.
- Couvrir d'une serviette et laissez reposer 20 min (ou davantage) à température ambiante.
- La pâte doit augmenter de volume.
- Incorporer le beurre, les œufs entiers, les raisins secs et le sucre perlé (facultatif) et retravailler rapidement la pâte jusqu’à ce qu’elle devienne homogène.
- Peser des pâtons de 100 g, bouler, allonger du plat de la main et former les têtes en roulant avec les côtés extérieurs des mains.
- Poser sur une platine graissée, inciser les cougnous en faisant une croix, les dorer avec un jaune d’œuf battu allongé d’un peu d’eau, et laisser lever environ 20 min.
- Préchauffez le four à 220 °C (tenir compte de la spécificité du four).
- Enfourner la platine et cuire à 220°C environ 15 min pour les petits cougnous (100g), et pendant 30 (cougnous de 500 g) à 60 min pour les grands cougnous (1 kg).

N.B : 1- Pour les grands cougnous, il est préférable de diminuer la T° du four à la mi-cuisson, et penser à les couvrir, pour éviter qu’ils ne brûlent du dessus.
2- Lorsque les cougnous sortent du four, on peut les badigeonner de sirop de sucre fondu dans un peu d'eau pour les recouvrir d'un beau vernis brillant.

Une fois sortis et refroidis, il est de tradition d’y déposer un petit Jésus.
Placés sous plastique transparent spécial pour emballages, avec un petit nœud à chaque extrémité, ils deviennent un véritable cadeau, pas cher et digne du jour de Noël, qui aura la valeur d’un travail réalisé par plaisir d’offrir…

Bon amusement et excellent appétit !

Commentaires

  • toutes recette a l'anciennes est intérecente encore plus si possible car je recherche. bonne fete de fin d'année mimi le cuisinier

  • Ah la bonne coquille aux raisins surmontée de son petit Jesus en fondant qu'on découpait le matin de Noël et q'on mangeait avec un bol de vrai chocolat chaud. En ce temps là, on savait se réjouïr de peu.
    Joyeux Noël à tous. Serge

Les commentaires sont fermés.

La "Vivencia" est la vie en train de se vivre. La vivance représente plus que la simple expérience d'un phénomène...